Le corps et ses besoins

Vous avez sûrement déjà entendu : « les résultats pour un sportif, c’est « 20 % d’entraînement et 80 % d’alimentation ».


Il existe énormément de contradictions concernant les conseils alimentaires. Comment s’y retrouver et savoir ce qui est bon pour notre corps ?

Afin d’y voir plus clair, il est important de connaître le fonctionnement du « corps », qui dispose de capacités incroyables.


L’organisme est un système naturel qui suit la loi de l’homéostasie (tout système naturel laissé à lui-même en l’absence de perturbation revient spontanément à l’état d’équilibre au travers d’une série de processus qu’on appelle processus de régulation). Par exemple, une coupure se répare d’elle-même.


L’organisme a plusieurs types de besoins

​Besoins énergétiques

​- Fonctionnement des muscles et des organes vitaux, - Maintien de la température à 37°C

- Lipides, - Glucides, - Protéines

Besoins Plastiques

​- Construire, - réparer, - remplacer - renouveler les cellules

- Lipides, - Protéines

Besoins fonctionnels

- Transport des substances nutritives - Favorise leur utilisation pour le fonctionnement des cellules du corps

- Lipides, - protéines, - vitamines, - minéraux, - oligo-éléments, - eau

Aujourd’hui, le problème réside dans le fait que nous ingérons une quantité importante de macronutriments au détriment des micronutriments (voir article : connaître un peu mieux les aliments).


À cela, deux raisons :


D’une part, l’agriculture moderne a beaucoup dénaturé les fruits et légumes. L’émission Cash investigation du 18 juin 2019, Multinationales, hold-up sur nos fruits et légumes, met en évidence la perte importante des micro-nutriments présents dans les fruits et légumes et indique les raisons de ce changement. Ainsi, depuis 60 ans, la tomate a perdu 63 % de calcium, 29 % de magnésium, 72 % de vitamine C. En 1950, la pomme contenait 100 fois plus de vitamine C qu’aujourd’hui 2.


D’autre part, depuis la Seconde Guerre mondiale, l’alimentation est transformée et contient beaucoup d’additifs, de conservateurs, etc. (rendus responsables des cancers, du diabète...).


De plus, il est vrai que par manque de temps, d’énergie ou de courage, une grande partie de la population des pays développés consomme des plats tout prêts, des aliments industriels... Mais en prise trop régulière, les résultats sur la santé sont délétères, comme l’indique le Docteur Fardet dans son livre Mangeons vrai, halte aux aliments ultra-transformés.


Tout cela engendre une acidification importante du corps et une déminéralisation profonde. Il en résulte de nombreux maux, parmi lesquels : inflammation, maladies auto-immunes, maladie de Crohn, tendinites, perte de cheveux, lèvres gercées, crampes, sècheresse de la peau, anévrisme, ostéoporose, etc...


De plus, on parle beaucoup de l’alimentation mais très peu de l’élimination.

« Les déchets : tout ce qui n’est pas utilisable par le corps. L’alimentation apporte des déchets, le corps fabrique aussi ses propres déchets. »

Si les déchets ne sont pas évacués (urine, selles, transpiration, dioxyde par l’expiration), cela provoque une augmentation de la population bactérienne « pathogène » qui peut elle-même causer des compulsions alimentaires, de la dépression, du diabète, de l’obésité...


 

Voici quelques recommandations :


- Privilégier les fruits et légumes bio

- Consommer des jus de légumes (voir articles : bienfaits des jus ; différences entre smoothies, extracteur de jus, centrifugeuse)

- Éviter la cuisine industrielle 3

- Favoriser une cuisson douce et vapeur qui permet de minimiser la perte des micronutriments.

- Utiliser le sérum de Quinton hypertonique.

- Manger des graines germées (voir articles : les super aliments)

- Consommer du miso non pasteurisé (voir articles : les super aliments)

- Le repos (digestif et du corps) permet une bonne récupération et réparation de l’organisme. - Les meilleurs marathoniens se reposent en moyenne 18h avant une compétition


Un conseil mis en avant par le Dr. Fardet est la règle des 3 V :

- Végétale

- Vraie

- Variée

 

En conclusion :

Le repos associé à une alimentation riche en micronutriments ainsi qu’une bonne élimination permettent de recharger le corps. De la même manière que si on vide son compte en banque sans jamais le renflouer, on finit par l’épuiser complètement, il est primordial d’approvisionner correctement son corps pour que celui-ci soit viable.


Sources :

1. http://extranet.editis.com/it-yonixweb/images/300/art/doc/6/6b0e45a35d5b1835313532333433393737303939.pdf

2. https://www.marieclaire.fr/,une-pomme-d-aujourd-hui-c-est-100-fois-moins-de-vitamine-c-qu-en-1950,732224.asp

3. Dr. Anthony Fardet, Halte aux aliments ultra transformés ! Mangeons vrai. Thierry Souccar Édition

Posts récents

Voir tout